• ameliecollinet

Comment réussir un recrutement lorsqu’on doit faire déménager un.e candidat.e ?

Mis à jour : mars 30


Vous avez enfin réussi à trouver Camille qui correspond parfaitement au poste ouvert dans votre entreprise.


Le hic ?

Camille n’habite pas dans votre région !


Comment pouvez-vous faire pour lui donner envie de vous rejoindre ?


Dans cet article, nous verrons comment aider Camille à se projeter dans votre entreprise et ville. Et comment faire en sorte de réussir ce recrutement.



Montrer à Camille tout ce qu’il y a autour du job


Après avoir validé que Camille est intéressé.e par le job qu’on lui propose, il va falloir faire en sorte que Camille prenne conscience de tout ce qu’il.elle peut gagner en plus du job et de l’entreprise.



1ère étape : comprendre la façon de vivre de Camille





On a pour habitude de ne parler que des avantages du poste et de ce que la personne pourra gagner en acceptant de venir travailler dans notre entreprise. Et on oublie de parler ce qui gravite autour d’un tel changement.


Changer de ville n’est pas anodin. On se crée des habitudes ou des relations qui vont être chamboulées.


Tel.le un.e détective, il faut orienter la discussion sur le plus de sujets possibles qui tiennent à coeur à Camille au delà du contenu du job.


Par exemple :

  • quels sont ses centres d'intérêts,

  • quelles sont ses habitudes,

  • comment est organisée sa vie de famille,

  • quelles sont ses envies en terme de logement.

Bref comment sa vie est organisée et qu’est-ce qui sera impacté par un déménagement.



2ème étape : savoir répondre aux attentes de Camille





Ensuite, il faut connaître ce qu’on pourra améliorer, comment et pourquoi.

Il faut pouvoir rebondir afin de lui donner le plus de renseignements possibles pour l’aider à s’imaginer vivre là-bas et qu’il.elle voit ce qu’il.elle pourra améliorer dans son quotidien.


Comment ?

En se renseignant sur l’environnement global que l’on peut proposer.


Par exemple :

  • le marché immobilier,

  • les modes de garde pour ses enfants,

  • les différentes activités possibles dans la région,

  • le coût de la vie.



3e étape : décrire à Camille comment il.elle pourra améliorer son mode de vie





Généralement, à ce moment là, on fait une liste des avantages de notre ville.

Il y a une autre façon de faire afin de mieux lui faire prendre conscience de ce qu’il.elle pourra gagner.


Au lieu de lui donner des éléments de ce type :

Vous imaginez, au lieu d’une heure de transport matin plus soir, vous aurez seulement 20min

On peut le formuler autrement :

- "Que feriez-vous si vous aviez x heures de plus pour vous dans une semaine ?"

- "Je ferais plus de sport et je passerais plus de temps avec mes enfants"

- "En habitant ici, c’est ce que vous pourrez faire. Les temps de trajets sont moins longs et vous avez donc plus de temps pour vous."


Camille peut donc s'approprier les faits et se projeter plus facilement. Et cela lui permet de voir concrètement ce qui pourra être amélioré.



4e étape : faire vivre à Camille une journée dans votre entreprise





On ne le répétera jamais assez, la clé dans le recrutement est la projection. Sans projection, c’est impossible de recruter.


Pour y arriver, rien de mieux que de montrer comment fonctionne l’entreprise et pas seulement de faire des entretiens formels en visioconférence. D’autant plus qu’en entretien, Camille ne va pas forcément oser poser des questions au-delà du contour du poste.


Le plus simple pour cela est de proposer à Camille de venir passer la fin des entretiens sur place et de lui proposer rencontrer d’autres personnes de l’entreprise autour d’un café.. Cela permet de lui montrer les locaux, l’ambiance et de découvrir plus de personnes.

Attention, il faut avoir organiser cette journée, on n’improvise pas. Camille ne doit pas être livré.e à elle.lui-même. De plus, le déroulement de la journée lui sera expliqué en amont.


Anecdote :

Il y a quelques années, j’ai passé un entretien pour une société à l’étranger. Avant même de rentrer dans processus de recrutement, on m’a proposé de venir passer mes entretiens un vendredi dans leur locaux afin de rencontrer plusieurs personnes et de découvrir leur façon de travailler. Puis de rester le week-end afin de pouvoir découvrir la ville. La recruteuse m’avait expliqué que pour pouvoir faire un choix, il fallait que j’aie le plus d’éléments en ma possession. Et ça lui paraissait totalement normal de me proposer de faire comme cela.


J’ai trouvé ça génial !

Pour des raisons personnelles, je n’ai pas avancé dans le processus de recrutement. Mais sans cela, j’y serais allée car cela m’aurait permis de me projeter.

Pour continuer dans cet état d’esprit.


Si Camille a une famille, proposez-leur de passer un week-end ici afin de leur permettre de découvrir ensemble cette ville.


Cela laissera place à une meilleure projection et leur donnera l’occasion de découvrir ce nouvel environnement ensemble.



5e étape : aider Camille dans ses démarches administratives et prendre en charge les coûts





Un déménagement ce n’est pas rien. Cela engendre beaucoup de choses administratives et pas très fun.

On peut donc proposer d’accompagner Camille dans tout cela.


Beaucoup de choses peuvent être prises en charge par différents organismes en fonction de la taille de votre entreprise, par exemple :

  • la recherche d’un logement

  • l’organisation du déménagement

  • les démarches administratives

Il faut donc en profiter.


Camille n’a pas forcément le temps de s’occuper de tout ça car ne l’oublions pas, il. elle peut-être encore en poste, a une famille ou des engagements quelconques.

C’est à nous de proposer notre aide. On peut donc en parler dès le début du processus de recrutement.


La création d’un guide d’accueil avec des informations liées au marché immobilier, aux écoles du coin, etc. est un vrai plus.


Plus on a d’informations à fournir à Camille, plus il.elle pourra appréhender tout ça sereinement.



6e étape : trouver des communautés qui ressemblent à Camille ou en créer





Ce point marche plus souvent pour des déménagements d’un pays à un autre car ce type de communauté est souvent créée par la Chambre de Commerce Française à l’étranger.

Mais on peut s’en inspirer aussi pour mettre en place d’autres types de groupe d’échanges.

À Londres par exemple, la Chambre de Commerce Française organise des événements afin de rassembler le temps d’une soirée des expatrié.es.


C’est un bon moyen pour se faire un nouveau cercle de relation, en apprendre sur la vie, les habitudes, etc.


Il y a aussi des événements organisés pour les conjoint.es des expatrié.es afin de les mettre en relation.


Ce sont différents moyens pour permettre une meilleure intégration. On peut aussi s’en servir pendant le processus de recrutement afin de mettre en relation une personne qui a déménagé avec une personne qui y pense.

Cela leur permet d’échanger sur le sujet et d’avoir pleins d’informations sur comment ça s’est passé (autrement que par le.la recruteur.se) et donc d’avoir des indications plus authentiques


En France, on peut par exemple mettre en relation Camille avec quelqu’un qui a déménagé dans cette ville (que ce soit quelqu’un en interne de notre entreprise ou non).


On peut aussi lui parler de groupes ou d’associations en lien avec ses centres d’intérêts.


On doit chercher à le.la mettre en relation avec d’autres personnes que nous-mêmes afin que Camille puisse avoir des retours d’expériences de personnes neutres. Cela peut aussi permettre à Camille d’arriver dans une nouvelle ville en ayant déjà quelques connaissances.



7e étape : inclure la famille de Camille dans l’équation





Si Camille a une famille, son changement de poste engendre un changement de poste pour son.sa conjoint.e et cela peut faire peur.

Il peut alors être judicieux de proposer notre aide à la recherche d’un nouvel emploi pour le.la conjoint.e.

En tant que recruteur.se, on a tous et toutes un réseau. À nous de nous en servir pour aider cette personne à trouver un job.




Vous voici maintenant armé.e afin de trouver des solutions pour réussir un recrutement, même quand cette personne doit déménager.


Pour diverses raisons, un déménagement peut être impossible.


Si c’est le cas et que Camille a envie de rejoindre votre entreprise et qu’il.elle correspond en tout point à votre besoin, il peut être intéressant de se pencher sur la question du télé-travail.

C’est une solution qui de nombreux avantages et qui n’est pas si compliquée à mettre en place.




Si vous êtes recruteur.es et que vous souhaitez rejoindre Recruiter’s Kitchen, une communauté montée avec Benjamin Jean sur l’échange de bonnes pratiques en recrutement, c’est par là.


Vous pouvez aussi vous inscrire à la newsletter de Recruiter’s Kitchen, en cliquant ici.


Si tu veux recevoir mes derniers articles dans ta boite email, c'est par ici

397 vues
 

06 27 70 03 55

©2019 by AC Recrutement.